mardi 30 décembre 2008

Après avoir...



...atterri...

...admiré...

...visité...

...contemplé...

...bien refermé...

...découvert...

...doublé...


...Il fallait rentrer..
.à  vous " qui passez  sans me voir  "  je  souhaite une très

Bonne nouvelle Année

pour vous- même et tous ceux que vous aimez...


mercredi 17 décembre 2008

Le cadeau...


...Lors d'une de nos visite en Normandie , mon amie
" Vovonne la Bretonne " nous apporta pour un diagnostic  , peut-être une solution une boîte en carton que les années et les voyages avaient bien abîmée...des petits pieds dépassaient...



On enleva avec précaution le papier de soie et le coton dans lequel était caché ce trésor...
...Il a un bras cassé..!
...Les tissus sont mangés par les années..
...Peut-on faire quelque chose..?


C' était un petit Jésus de cire...

Voici son histoire ...
Il y a cent ans , dans la rude Bretagne du Nord , à Morlaix , vivaient et priaient des carmélites.
Dans leur grande demeure de pierres , sans chauffage , l' humidité et le froid règnaient en maître;
l' habit qu' elles portaient n' était pas adapté aux rigueurs du climat et leur nourriture précaire avaient du mal à réchauffer leurs corps engourdis...Les maladies pulmonaires et autres ennuis sérieux accompagnaient trop souvent la vie austère du carmel...
Son grand-père , médecin des hommes , avait pris en charge la santé des carmélites...le "surnaturel"
n' était pas son truc , mais religieusement il soigna toute sa vie ses protégées gracieusement .
Quand il prit sa retraite , elles voulurent le remercier à leur façon et avec leurs modestes moyens...
Elles lui offrirent un cadeau qu' elles avaient fabriqué pour lui seul , en donnant , comme lui , ce qu' elles avaient de plus précieux...leur coeur...C' était un bébé tout en cire.
...Il a même de vrais cheveux..!!
peut-être les leurs qu' elles offrirent lorsqu' elles prirent le voile..?


...C'est depuis ce temps là que ce poupon se transmet à celui qui est digne de l' accueillir pour le léguer à son tour...
Vovonne en reçu la garde un jour de Pâques des mains de son père qui le retrouva par hasard , au fond d' un placard , oublié...Sa maman , partie trop tôt , ne put le lui remettre elle-même...

Ce jour là , le petit Jésus réscussitait avant l' heure..

...A vous tous qui passez...quelque soit votre chemin , c' est lui que je vous offre pour vous souhaiter

La Paix et la Joie de Noël

...  Son bras fut réparé, on lui fabriqua un berceau de voyage..
Un drap brodé a été trouvé dans les trésors de famille...
C' est sûr , il traversera encore bien des années...

Comme j' aimerais connaître celui qui le recevra dans 100 ans..!!


samedi 13 décembre 2008

Le paradis blanc....

...Au loin se cachent les corneilles...

...après mon repas frileux...

...avec un beau temps pareil..

...attrape-moi si tu peux...

   Merci aux " Bondons " c' est ma p'tite soeur et à Léo ma nièce en particulier de m' avoir envoyé l' atmosphère d' un coin perdu du Forez...C' est tellement beau...


mercredi 10 décembre 2008

Sur la paille...




Si le jour baisse à vos paupières ,
Que nulle nuit ne désespère :
Un astre luit à l' Orient de ceux qui errent.
Vienne le temps de la présence
aux pèlerins qui d' âge en âge
Cherchent l' enfant comme un secret .
                       Frère Gilles Baudry


*****


Ma crèche d' aujourd'hui a été réalisée il y a bien longtemps...
J' avais décidé, cette année là , de n' utiliser pour sa fabrication que ce qu' il y avait à la maison .
Je trouvais : des chutes de tissus , de la corde armée , de la laine et de la paille...
Aujourd' hui plus que jamais , j' aime  Noël dans la simplicité et la Paix...


Continuez bien sur le chemin....On y arrive bientôt..!.


                                 

vendredi 28 novembre 2008

Le soleil donne...



... Nuages en l' air...



...Nuages en l' eau...

...Moi je préfère...


...mes perles d' eau...
Et vous..?


mardi 18 novembre 2008

Des bijoux partout...


...Lors d' une balade ordinaire , par une belle journée d' automne le Perche nous attendait encore...Il y a tellement de choses à y découvrir...



...Le circuit des manoirs nous livrait ses trésors à chaque virage...A cette saison , il y a moins de feuilles aux arbres ainsi , ils se laissent découvrir pour notre plus grand plaisir et pour jouer les vedettes aussi...ils le valent bien..!!


... Si proche de la Beauce plate et monotone , le Perche normand paraît un pays accidenté mais pittoresque , avec ses collines boisées, ses larges et fraîches vallées , ses herbages onduleux....


...et ses charmants petits villages découverts au détours des routes bordées de haies bien taillées...On voit ici qu' il n' y a pas que des demeures seigneuriales..!


...J' ai bien aimé cette glycine nous offrant ses fruits de fin de saison..


... élégantes tours, tourelles , échauguettes, délicates décorations sculptées ...il crâne un peu , et il a raison mais sa situation n' a aucun intérêt stratégique...Il ne faut donc pas exagérer son rôle militaire...

...le cheval est omniprésent ..c' est le berceau du robuste perchon que je vous ai présenté il y a quelques semaines , mais là on fait dans la finesse...
" Allez Pépère on rentre à la maison
"


...Non non , je ne manque pas de respect à Monsieur le Comte
je pense que c' est ainsi qu' il parle à l' oreille de sa merveille avant de rentrer à la maison..!

N' était-elle pas jolie ma boîte à bijoux d' aujourd' hui..?

mercredi 12 novembre 2008

Tout passe si vite...

Chers vous tous...

...Ce matin , en disant bonjour à mon jardin , j' ai découvert les premières roses de Noël qui se dessinaient sous leurs grandes feuilles dentelées...
Admirative...l' esprit vagabondant , je me disais :

Mon blog a un an déjà..!

En me lançant dans l' aventure , je ne pensais pas éprouver autant de plaisir à partager avec chacun de vous les feuillets de mon carnet .

Un immense Merci à tous..

Merci aux timides qui sont passés sur la pointe des pieds et sont repartis sans faire de bruit..Merci aux curieux qui ont osé pousser la porte pour quelques moments d' échanges , d' impressions , de découvertes...

J' ai beaucoup appris de vous..

C' est pourquoi , ce matin les roses de Noël de mon jardin sont pour vous....
J' espère que cette aventure continuera son chemin , même si quelques fois la marche n' est pas si facile....
Merci pour ceux que vous êtes...

Je vous embrasse .

Mathilde

jeudi 6 novembre 2008

Avoir 20 ans en 1913...


Chacun de nous a vécu dans son existence
les moments difficiles...des placards que l' on vide,
des tiroirs que l' on ouvre , des enveloppes que l' on décolle ,
avec l' infini respect que l'on doit à ces trésors passés
car ils ont tissé notre présent...


C' est ainsi que j' ai découvert un grand-père que je ne connaissais pas...
Auguste Scheibel

En 1913, il a 20 ans...toute la fougue de sa jeunesse renforce ses convictions et son attachement à la France dans une Alsace occupée par les Prussiens..Il est un des trois instigateurs de
qui fit grand bruit à l' époque...résister aux Prussiens était une saine occupation , comme le montre ci-dessus l' affiche de l' humoriste Hansi ...


...En 1914 , la guerre éclate , enrôlé dans l' armée allemande , il se bat contre les siens...
Très vite il passe les lignes allemandes et se retrouve dans la maison forestière de Glacimont où vivent terrorisées une maman Jeanne et sa fille :

<<...Il est venu chez moi deux soldats allemands sans arme et sans numéro de régiment mourrant de faim et me demandant à manger, ils voulaient gagner les lignes françaises...Ils faisaient des tentatives , mais en vue de la forêt ils se faisaient mitrailler et revenaient vers la maison pour ne pas mourir de faim...
Ils se sont cachés dans la cave lors du passage de l' approche d' une patrouille allemande...découverts malgré tout, ils ont eu beaucoup de chance...de ne pas être passés par les armes...>>



....Son capitaine disait de lui :

<<..Tu te signales à tes camarades et à tes chefs par ton courage frisant l' héroïsme...Tu rends dans les postes d' écoute des services éminents...puis un jour tu es blessé...>>


Le 19 Novembre 1918
Saverne était libérée


Dans la foule Marie Augustine a mis pour l' occasion son costume des jours de fête...On distingue sa coiffe blanche au milieu des soldats libérateurs...



Ma grand-mère a retrouvé son Auguste...elle l' a attendu 4 ans...!

Il y eu pendant cette guerre de nombreux héros humblement extraordinaires....Mais celui-là
c' était le mien...C' était mon P.P...
31 ans plus tard je suis entrée dans sa vie .

****
P.S : La photo d' Auguste a été prise dans les tranchées en 1916...
Un grand merci à ma Tante pour le cadeau de cette photo...


jeudi 30 octobre 2008

Etoile des neiges...


Toute petite , six ans en poche , avec mon frère fier des trois siens, guidés par ma grand-mère sur les chemins d' Alsace, nous fleurissions les croix rencontrées au cours de nos promenades avec de modestes fleurs des champs et cela nous amusait beaucoup...

...Aujourd'hui je garde toujours un attachement particulier pour les croix des chemins de nos campagnes , mais les raisons sont plus profondes...même si je ne les fleuris plus...!

Celle-ci veille sur un hameau de Lozère cher à mon coeur...Elle fut photographiée par l' Ami Roger, parti depuis longtemps...

...mon frère ne siffle plus " étoile des neiges " en marchant d' un pas coquin devant notre grand-mère qui lui disait très sérieusement :
<< ..arrête de siffler , tu fais pleurer la Sainte Vierge..! >>

...En cette période de Toussaint , loin de tous ceux que j' ai aimés , leurs étoiles me redisent les beaux yeux de la Vie...comme elles nous sommes , comme elles nous devenons , comme elles nous revivrons....Enfin peut-être...?

P.S : Il sifflait vraiment très bien pour ses trois ans...!!


samedi 25 octobre 2008

Autrefois...Un petit métier..!

" Lavandière "
(Aquarelle de Samuel Prout- anglais )
1783
-1852


C' est en 1893 que nait la petite Jeanne à Kerallain dans le Morbihan...
Elle est la 6° enfant d' une famille de paysans humbles et son enfance est marquée par la peur de la faim et le souci du lendemain...
A 11 ans elle est placée dans une ferme , son adolescence n' est que laborieuse...
A 17 ans elle se marie et arrive en Normandie où elle sera " garde-barrière " pendant 27 ans...
Elle met au monde cinq enfants , mais la mort de deux d' entre eux , la séparation d' avec son mari , sa démission de la "Compagnie des Chemins de Fer " la laissent sans un sou...
En 1944 elle a alors l' idée de laver du linge ...
Elle va de famille en famille et devient petit à petit
" La mère Denis "
A l' âge de 70 ans , elle s' arrête toujours sans ressource...
C' est Pierre Bâton , un ami , voisin , publicitaire qui lui ouvre les portes de la célébrité...
Elle a alors 79 ans..!
La voilà faisant de la publicité pour la machine à laver " Vedette "...Elle devient ainsi une star connue de 80% des Français ; La marque lui verse alors une rente viagère qui lui enlève les gros soucis du quotidien

Vaillance , bon sens , amour du travail bien fait...

ont animés toute sa vie...Elle s'est endormie pour toujours à l' âge de 96 ans....Aujourd'hui elle est encore présente dans nos mémoires...


... Je l' ai rencontré par hasard dans le petit cimetière de Thymer où elle repose ,
en plein coeur du village , au pied de son église . Elle a vécu une retraite heureuse dans le prieuré reconverti en maison de retraite...

Je n' ai jamais vu un cimetière aussi vivant...!!

Le bruit de l' eau du lavoir , situé de l' autre côté de la rue doit encore la charmer...
En passant devant en voiture , on peut la saluer...
Un joli restaurant bien fleuri donne une ambiance châleureuse à cette bourgade devenue touristique encore grâce à " Elle " .

Pour terminer ce récit un peu nostalgique je vous dirais que , malgré mon amour pour le travail manuel : ... Vive le temps des machines à laver ...

<<... C' est ben vrai , ça...! >>

dimanche 12 octobre 2008

Quel spectacle...!!

...Les décors sont de la " Belle Province "...

...Les costumes sont de mon jardin...

... La mise en scène a été réalisée avec la participation de " Face de Fouine " , ma nièce , accrochée comme une feuille d' érable à la branche canadienne de notre famille...!
Cette belle journée se termina, pour elle et sa tribu par des crêpes au bacon...pour nous , par des châtaignes grillées au feu de bois...
C' est pas si compliqué " le Bonheur "...

P.S : Les fleurs qui composent mon petit tableau s' appellent... tulipes , digitales , ombellifères , maïs et paille...:-)