vendredi 29 avril 2011

En terre bretonne....



...sur un chemin , 
celui de " La Vraie Croix" 
petite bourgade du Morbihan .

Comme les compagnons bâtisseurs de cathédrales
les hommes de cette terre celte ont mêlé leur savoir et leur foi
pour élever, tel un manoir ,
cette petite chapelle du XII° siècle ,
si lumineuse dans son écrin de géraniums...


l' air était doux ,
le soleil couchant embrassait la Bretagne ,
donnant à ses vieilles pierres
une divine patine argentée...


Mes pas dans leurs pas ,
je gravissais ces quelques marches ,
la porte était ouverte , timidement ,
je pénétrais dans les appartements du bon Dieu .
Voici une histoire vraie ,
comme seuls les bretons savent les raconter....:-))


" Un chevalier breton revenant de croisade ,
rapportait de la Terre Sainte
un morceau de la Vraie Croix .
Il rentrait heureux d' enrichir son pays
d' un si rare trésor ,
voyait déjà la relique précieusement enchâssée ,
offerte à la vénération des fidèles et
l' éclat en rejaillir sur lui et sa famille



...Un soir il s' endormi ici-même .
Dès son réveil il voulut , comme chaque jour ,
baiser la relique qu' il portait suspendue sur sa poitrine .
Hélas , elle avait disparu depuis peu , sans doute ,
puisque la veille encore ,
il avait fait sa prière devant elle .
Il fallait donc qu' il l' ai perdue en route .
Il rebroussa chemin , interrogea , chercha mais en vain .
Le pauvre pèlerin reprit sa route ,
tout désolé et demandant à Dieu 
quelle faute il avait pu commettre pour être privé d' un bien
qu'il estimait plus que toutes les richesses du monde...


La nuit suivante , une vive lueur rayonna d' un nid de pie
placé au sommet d' une aubépine
auprès de laquelle le croisé avait dormi la veille .
Un enfant grimpa dans l' arbrisseau et trouva dans le nid ,
le fragment de la vraie croix .
Pour l' abriter, une chapelle fut bâtie à proximité .
On lui donna , à l' image du reliquaire qu' elle devait contenir ,
la forme d' une croix à deux branches .
Cette chapelle dite du temple est aujourd'hui 
l' église paroissiale du village


Le Saint Sacrement y fut solennellement déposé . 
Dès le lendemain il avait disparu . 
Mais l' aubépine rayonnait d' une mysrérieuse clarté .
La relique s' y trouvait à nouveau .
A ce signe , 
 il fut reconnu que Dieu souhaitait que cette relique
fut honorée à l' emplacement même de l' aubépine et 
 à la hauteur précise du nid de pie .
On construisit donc à cet endroit
une chapelle en élévation .
Depuis lors est vénérée la relique de la vraie croix..."




Que l' on y croit ..... que l' on n'y croit pas ,
malgré les croix de nos chemins ,
Pâques 
restera toujours " la fête de la vie "

***




A vous tous ,

C' est l' histoire que j' avais préparée pour vous 
quand mon ami " Ordi " a rendu l' âme...:-((
Je vous remercie tous pour vos visites et vos gentils messages .
A moi aussi , vous avez beaucoup manqué..
J' espère que vous avez passé de joyeuses fêtes pascales
Le soleil chez nous illuminait la campagne
et faisait fondre les chocolats...!! 
Heureuse de vous retrouver ,
je vous embrasse tous...

Mathilde


23 commentaires:

  1. Merci Mathilde et bon retour pour notre plus grand plaisir !
    Très belle église en terre bretonne !
    Bises !

    RépondreSupprimer
  2. ok tu étais en panne d'ordi....me disais bien qu'il se passait quelque chose....me voilà rassurée....

    RépondreSupprimer
  3. ah, chouette, vous voilà revenue, et tant que votre silence n'était dû qu'à un problème "informatique". Ouf ! j'ai adoré votre texte d'aujourd'hui....

    RépondreSupprimer
  4. Je vois que ton week-end de Pâques fut un week-end joyeux, tant mieux et que ton ordi est réparé, tant mieux!!!!
    Une jolie chapelle bretonne !
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  5. Mathilde ! je crois que vous avez des ailes !! (voir photo 4)
    PS ; ça ne m'étonne pas, par ailleurs... ; )

    RépondreSupprimer
  6. Oh..!! Je n' ai pas fait attention aux reflets...:-(
    Merci Lou pour cette interprétation positive...!!

    RépondreSupprimer
  7. Ravie de te lire de nouveau. Tes photos sont toujours aussi belles, et ton texte nous offre un joli moment. Gros bisous Mathilde et à bien vite.

    RépondreSupprimer
  8. Quand l'ordi... plus rien, tu es peinée, mais nous aussi, car tes photos, tes poèmes, ton texte si beau nous manquaient...
    Quelle belle "histoire" de cette croix... Merci de nous l'avoir contée.
    Pâques est passé, tu as toi aussi porté ta croix devant ton ordi silencieux... mais de te lire et de voir tes superbes photos du Morbihan, entre autres, c'est pour nous une "petite" résurrection. A bientôt Mathilde. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  9. C'était donc çà ton silence, une panne d'ordinateur. Il faut que je change le mien aussi, sinon je vais abîmer mon disque dur. Ton billet est fort beau, avec des photos qui respirent bon la Bretagne.

    RépondreSupprimer
  10. Ma Mathilde,
    je retrouve la passionnée que tu es avec tant de plaisir, comme toi j'ai été en panne d'ordi juste après mon retour, quand ça ne veut pas!
    Magnifique texte et photos superbes, je me suis régaler à te retrouver.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  11. C'est très joli cet endroit que je connais bien ! Bon we à toi

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Mathilde,

    Juste pour te dire que je suis si heureuse de te retrouver!! Je me suis interrogée, ne connaissant pas vraiment tes habitudes, j'ai imaginé des vacances! Mais la mort de ce petit facteur, de celui qui ne porte plus les lettres mais qui nous nous lie.... Je n'avais pas pensé à cette possibilité!!! Je suis venue te dire ça et puis bonsoir, et puis que je reviendrais étudier tes images et tes mots! Bisous du soir Mathilde tout bleus comme la nuit, sans orage!

    RépondreSupprimer
  13. Je me disais aussi ... que le silence était bien profond ... sourire ... mais te voilà revenue Mathilde !
    Et quel billet ! Quelle histoire ! Le lieu est plein de charme et sans doute aussi plein de vibrations... merci pour ce beau partage en terre bretonne !
    Des bises en ciel laiteux du jour :)

    RépondreSupprimer
  14. Coucou Mathilde,

    Un peu en retard pour la lecture de ce billet, mais je suis encore une fois totalement sous le charme de cette belle histoire à laquelle je crois. Ceci ne pouvait arriver qu'en cette merveilleuse Bretagne, cette Bretagne où les clochers sont toujours illuminés la nuit pour guider les Chrétiens, cette Bretagne des Grands Pardons, cette Bretagne que j'aime, et que j'admire, cette Bretagne où je me sens si bien.
    Merci pour ces beautés,
    Jolin moi de mai Mathilde, bonheur sur ton chemin,
    Bisous
    Nathanaëlle

    RépondreSupprimer
  15. Ton histoire est très belle....
    Bisous du mardi sous un beau soleil normand.
    A bientôt
    Maman mule

    RépondreSupprimer
  16. Que la terre bretonne a donc du charme ! Impossible de lui résister :)
    Je te souhaite une belle soirée.

    RépondreSupprimer
  17. Te lire est toujours un grand plaisir, et pousser ta porte un doux moment d'émotion ...
    Cet hymne à la Bretagne, ta façon de la raconter m'enchantent ...
    J'irai la retrouver en Juin ... si Dieu le veut ...
    Bisous de belle soirée chère Mathilde.
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
  18. Merci pour cette belle visite guidée !

    RépondreSupprimer
  19. Je viens toujours en pélerinage sur ton espace ma chère Mathilde, le sais-tu ...

    Retrouver le chemin de la croix celte ... mes origines avec tes mots et la beauté de tes photos, je suis comblée et émue ...

    Merci, si heureuse aussi de te retrouver ...

    Bisous du petit bois fleuri de Toulouse ! :)

    RépondreSupprimer
  20. Contente de te retrouver et merci de partager avec nous ce joli patrimoine breton , chargé d'histoires et de si belles pierres ...

    RépondreSupprimer
  21. toujours délicatement delicieux... Ravie de se retour à la technologie !

    RépondreSupprimer
  22. Un grand merci pour ce moment céleste en terre celtique et je suis bien heureuse de te retrouver (je te pensais partie en "grande vacances").
    Bisous d'été, bien avant l'heure !

    RépondreSupprimer
  23. La magie de cette terre bretonne.. que j'aime tant.
    superbes clichés de quoi rêver avant une prochaine et douce visite .
    bisous

    RépondreSupprimer