vendredi 30 décembre 2011

Avec le temps...


Aujourd' hui comme hier...et comme demain ,
minuit à l' orient du monde ne sera plus qu' un souvenir
quand raisonneront nos douze coups  de l' an neuf accompagnés de :
Bonne Année...Bonne Année...avec des rires et des chansons..!!

" En 100 ans , nous avons connu plus de changements qu' en 10000 ans.
Quelle accélération ! Tout va si vite :
le présent n' est plus qu' un morceau d' avenir 
qui se meut aussitôt en passé..."
Jean d' Ormesson



Au Moyen Âge , la mesure du temps était essentielle
pour l' organisation de la vie religieuse ;
Après le gnomon , le cadran solaire , la clepsydre et autres sabliers ou bougies , le nocturlabe apprivoisait la nuit...
Minuit devenait le début du jour...
C' est alors qu' au XIV° siècle les horloges astrolabiques
 furent mises à l' honneur .
En 1520 , à Chartres , Jehan de Beauce fut chargé de la construction
du pavillon de l' horloge ,
qui abritait le mécanisme reliant  les rouages aux cloches...



Ces " mesureuses du temps "
 ne se contentaient pas de donner l' heure ,
elles reproduisaient le mouvement annuel du soleil et de la lune ,
 déterminant ainsi la date de Pâques et celles des éclipses ;
l' intérêt grandissant pour l' astrologie fit apparaître sur les cadrans
les signes du Zodiaque...

Pourquoi un cadran de l' horloge à l' intérieur de la cathédrale ?



En ce temps là , la vie des hommes était structurée
par les prières , les taches agricoles
sur une journée et par cycle liturgique et saisonnier annuels .
Les religieux avaient les connaissances scientifiques et avaient besoin de ces subdivisions précises
du jour et de la nuit pour les offices...
On construira donc les premières horloges dans les édifices religieux...






Deux siècles plus tard , le cadran et son mécanisme ô combien subtil ont été restaurés...
La mécanique d' aujourd' hui a permis le redémarrage de l' horloge en 2010...
Un vrai bonheur pour les passionnés ;

Pour plus de tic-tac c' est ICI....





Avec  elle , pour cette nouvelle année ,
 je vous souhaite de prendre le temps...
le temps de rire , le temps de lire , de rêver , de vous émerveiller , prendre le temps d' aimer , prendre le temps de ne rien faire aussi ..!
Avec les douze coups de Minuit qui fêtent le jour de l' an nouveau
je vous dirai , je vous dis , je vous ai dit...

BONNE ANNÉE

arrosée de plein de bises étoilées...:-))

vendredi 16 décembre 2011

Au pays des neiges...


Très loin d' ici , 
dans un joli chalet au bord du lac Memphrey Magog
dans un Québec qui attend la neige...


Marianne se prépare pour le spectacle de Noël ,
elle exerce ses cordes vocales ...
sort de la " chambre de bain "...
tant pis si le reste se perd un peu dans les nuages ,
ici , les poules qui l' entendent se mettent à marcher à reculons...!!
Elle est si difficile à saisir la musique des anges ;
En tout cas elle y met tout son coeur...


Par ici , mon ange " Boufareou " lui aussi répète ,
année par année son souffle s' amenuise ,
mais exceptionnellement il se propose de  donner à Marianne
un petit coup de ...trompette ,
rien que pour l' aider à assoir ses notes...
car sans aucun doute, la famille va lui demander de pousser son
Glo...ooooo...ooooo...ooooo...ria le soir de Noël...
Il faut se préparer...



Pour moi aussi les répétitions ont commencées
la crèche...les gâteaux...les désirs...
Maintenant ça y est ,
dans la maison ça commence à sentir Noël .

Avec Marianne , j' ai compris depuis longtemps , qu' au-delà des coutumes
cette période de l' Avent   restera toujours une histoire de coeur..
Même si ce n' est pas toujours
f.a..si ..la...chanter...
il est grand temps de " s' habiller le coeur ".



samedi 10 décembre 2011

Quimper...la belle..!



son histoire et sa légende....

Rien ne me plaît plus que de découvrir une ville qui se réveille ..!!
Sous un soleil un peu brumeux , 
une vieille dame
m' avait donné rendez-vous pour me raconter son histoire  ...



   Au IVème siècle , le roi  Gradlon le Grand régnait sur la Cornouaille .
Il côtoyait  deux sages : le moine Guénolé et l' ermite Corentin... Avec sa flotte composée de nombreux bateaux  il aimait guerroyer dans les pays lointains où il faisait très froid...
C' est ainsi qu' il rencontra Malgaven , la reine du Nord , elle lui  donna une fille  , la belle Dahut , qui n' aimait que les fêtes et la débauche . Pour elle il fit sortir des flots la cité d' Ys .
Un jour ,  le diable s' y présenta sous les traits d' un prince... séduite Dahut lui  confia les clefs des écluses qui protégeaient la ville .


Le démon s' empressa d' ouvrir les vannes et Ys fut engloutie .
Seuls , Gradlon et Guénolé survécurent à ce désastre .
Dahut dont la noyade apaisa la colère divine , se changea alors en Morgane , une sirène acharnée à  perdre les marins...
Le roi Gradlon , le coeur brisé , entra sur son cheval des mers
" Morvarc'h " dans la ville aux sept collines  là où deux rivières  : le Steïr et l' Odet se rejoignent , c' était Quimper...


Il décida d' en faire sa capitale et y vécut le restant de ses jours...
Sur son cheval , entre les deux tours il veille toujours..!

Le hasard mis sur son chemin  l' ermite Corentin 
dont  la nourriture quotidienne était seulement un demi poisson..Chaque jour il jetait à l' eau  l'autre moitié  et chaque jour le poisson renaissait..!!
Il lui demanda d' être le premier évêque de Quimper .
Partagé entre les ducs de Bretagne et les évêques , 
le coeur de la cité bat autour de
joyaux de l' art gothique breton...:-))


Je me suis sentie pleine d' humilité en découvrant ce lieu .
La nef , asymétrique est curieuse ,
on dit que le choeur suit l' inclinaison de la tête du Christ sur la croix.
Un mystère qui reste à élucider ..?


Saurais-je parler Breton si je franchis le pas de la porte qui monte aux clochers..?


Au choeur , sous son dais , royal est ce maître autel...


En repartant , près du faux cloître 
 je contemplais ce Christ  à hauteur d' homme si naïf , si touchant...


Coiffée de ses deux tours de dentelle , elle avait encore tant de choses à me dire..!


 La maison  Henriot toujours spécialiste d' un joli décor
attire les regards...!
Qui n' a pas vu apparaître  un petit breton au fond de son  bol à oreilles marqué de son prénom..?
Consciente d' être passée trop vite dans cette ville magique
Quimper ne m' a laissé qu' une envie  ,
y revenir..! :-))

***





Aujourd' hui , comme partout des sapins , des guirlandes et des boules complètent le décor
pour la plus grande joie des petits et des grands.
La grande parade de Noël est en marche ,
 parfois si loin de la simplicité des origines .!!
Avec vous je prends ma place
sur le chemin de Bethléem...

Oh !! j' oubliais ,
Très noblement je souhaite une bonne fête à
  " Corentin de la ruelle aux chats "
et à tous les Corentin qui passeront par ici...

Passez une belle semaine

jeudi 1 décembre 2011

Il faut toujours savoir....


apporter de l' eau à son moulin....

Ces jours-ci, au petit matin , un brouillard épais enveloppe la campagne ,
le soleil pâlot est en mode économique...
Cette grisaille ambiante me donne toujours envie de faire du pain...
Va savoir pourquoi..?
J' aime mettre la main à la pâte..J' aime " bouléguer "... " pastisser "
et comme l' eau fait tourner la roue des moulins
un flot d' images m' entraine alors ..loin ...très loin...:-))


Sur mes sentiers de l' été , au milieu de nulle part , je découvrais séduite les jeux d' enfants ingénieux qui avaient adoré " jouer à l' eau "...
des barrages judicieux faisaient tourner des petits moulins que leurs doigts habiles avaient fabriqués...
Ils enchantaient le ruisseau...!!


Au printemps dernier , j' ai aimé  une rivière  plus puissante , plus tumultueuse 
qui faisait tourner l' imposante roue à aube d' un moulin de grand...


À l' intérieur, un orchestre nous jouait sa symphonie ;
celle du bief qui se remplit et s' accorde avec celle de la vanne 
qui libère l' énergie de l' eau...


celle  des poulies qui entrainent les roues 
qui font trembler la trémie....


Dans son " archure " ,
la meule tournante écrase alors doucement les grains de blé sur la meule dormante...
Tout craque , tout s' enchaîne ...
Le meunier , fin mélomane est fier de son orchestre ,
il ne supporte pas les fausses notes..." un moulin ça doit tourner rond..! "


Une bonne odeur de blé devenu farine nous enveloppait..
Le lendemain c' était la fête du pain...


Mais je parle...je parle...
Voilà que ma pâte est  prête à nouveau à être retravaillée..
près de la cheminée elle va " pousser " tranquillement une deuxième fois...
Il ne me reste plus maintenant qu' à chauffer le four...:-))

***


" Nous irons couronnés d' épis ,
conquérir terre et pain pour tous ,
et alors la vie aussi , aura forme de pain ,
elle sera simple et profonde ,
innombrable et pure .
Tous les êtres auront droit
à la terre et à la vie ,
et ainsi sera le pain de demain,
le pain de chaque bouche , sacré , consacré
parcequ' il sera le produit
de la plus longue et de la plus dure lutte humaine .
Elle n' a pas d' ailes , la victoire terrestre...
Elle a du pain aux épaules ,
courageuse elle vole et libère la terre ,
comme une boulangère que porte le vent..."

Pablo Neruda

Vous sentez comme ça sent bon...?