jeudi 23 janvier 2014

Le passé composé au présent...!


" Oui , voici la colline et la vallée ,
Voici le lac et le reflet des nuages .


La lumière les dévoile aube et soir ;
Et le printemps revient à tire-d' aile ! 


" Terre habitable , humain séjour provisoire :
Il n' est de vrai paysage que de nos mémoires...


" Ô pays ! ô âge ! Transplantés ici ,
Nos désirs et paroles nous unissent 
À tous les lointains , au grand iambe
Du prime matin du monde . Ecoutons donc ...


" Le chant des âmes errantes , de leurs élans
Inachevés , chant fondu dans les sources ...


Et la brise , chant nôtre ! L' infini n' est autre
Que nos énigmatiques échanges , sans cesse 
Renouvelés , avec l' immémoriale promesse .


" Nos lieux , nos instants , à jamais uniques...
                                                     
                                                            François Cheng

***

* Ces photos aux vents d' un passé pas si lointain sont de la région Centre , sauf celle du vieux bistrot qui  est du Lot...
Quant à la vieille pompe elle respire la vallée de la Jordanne  dans le  Cantal...:-))
* Merci à Anne ,
blogeuse fidèle de m' avoir offert ce poème pour un jeu de FB...
J' aime les couleurs de ta vie

Belle semaine à tous
                                                                            


22 commentaires:

  1. Et merci à toi pour tes présences ma chère Mathilde ...
    Avec les mots du poète esthète, en tes photos, vous vous rejoignez ...
    Je t'embrasse plein coeur.

    RépondreSupprimer
  2. Que c'est beau d'écouter Franz Liszt tout en admirant tes photos chère Mathilde et lisant les mots de François Cheng.
    Douce soirée, bisous.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis toujours émue quand je lis François Cheng.... Les photos complètent vraiment ben ce texte. Merci et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  4. Emouvant le vieux bistrot, on imagine tout de suite le genre de personnes qui devaient s'y retrouver. Très beau texte de François Cheng.

    RépondreSupprimer
  5. ces "vieilleries" que l'on aime tant ... et de jolis mots pour accompagner ces photos ! bonne journée Mathilde

    RépondreSupprimer
  6. J'aime aussi. Une langueur, une nostalgie, un bien être m'envahissent. Ah soupir.

    RépondreSupprimer
  7. C'est toujours émouvant pour nous de regarder ces vestiges d'un passé pas si lointains qui faisaient partie du décor de notre enfance...
    Merci d'y joindre les mots de François Cheng, tiens, vive les François !
    Bises et bonne soirée Mathilde

    RépondreSupprimer
  8. De bien belles rencontres.!
    Merci

    RépondreSupprimer
  9. très belle matière en soutien des vers de françois cheng ,
    bravo il serait content de ton travail
    je t'embrasse et merci ces phtos sont vraiment parlantes et voyageuses
    à bientôt

    RépondreSupprimer
  10. Jolie conjugaison du temps qui passe et de beaux mots de François Cheng, un auteur que j'aime beaucoup !
    Très bon week-end !

    RépondreSupprimer
  11. belles photos ....et quel passé ...un telle pompe à essence..n'en ai pas connue...! pauvre boite aux lettres du resto-bistrot qui vendait de la Heineken...!!
    mais où étais-tu ??
    Suis indiscrète je sais...te souhaite une très bonne soirée....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Simone il faut lire jusqu'en bas...!! :-))

      Supprimer
  12. Jolie série de photos, dans leur présentation poétiques. Et que dire des photos de ton billet précédent, ces cygnes sont juste merveilleux dans cette jolie lumière. Un réel plaisir !

    RépondreSupprimer
  13. Je viens de faire un tout sur Para ellos ...
    Te dire comme c'est beau, important, tout ce que vous faites ...
    En ce dimanche, je me tourne en pensée vers ces petits qui seront nourris ...

    Je t'embrasse très fort.

    RépondreSupprimer
  14. Tu as su glaner ici ou là des photos de notre passé et les recomposer en un seul beau bouquet pour nous. Mais chaque photo est aussi belle individuellement.
    J'ai fait passé ton message à Frankie concernant les commentaires que tu voudrais déposer sur son blog.
    Bon dimanche et grosses bises.

    RépondreSupprimer
  15. Un voyage dans le temps porté par les mots de François Cheng, c'est un très beau voyage !!! Merci Mathilde, doux bisous. brigitte

    RépondreSupprimer
  16. mzerci d'avoir fait la commission que tu ne pouvais accéder à mes commentaires , j'ai nettoyé tous mes spams peut-être cela va s'améliorer et si tu as envie de me faire un commentaire lamangou@yahoo.fr et je le mettrai dans mes commentaires pour que tu sois avec les maies converseuses de mes billet en attendant merci encore de ton beau billet cela fait tellement bien.
    les personnes devraient se promener un peu plus souvent sur les blog car le beau fait tellement bien à l'^étre dans ses moments de folie négatives de la stratosphère réelles

    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C' est bien noté Frankie...Je vais réessayer...sinon je fais comme tu me proposes...:-)
      Moi aussi je t' embrasse

      Supprimer
  17. Amusant! En voyant la pompe, je repense à une bande de jeunes garçons assis au bord du trottoir en admiration devant la valse du carburant d'un vase à l'autre! Manège innocent.

    RépondreSupprimer
  18. Oh comme j'aime ♥
    Je croirais voir un cheval prendre vie sur la 3ème photo !
    Merci Mathilde pour les mots et les photos comme toujours si bien assortis !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  19. Merci Mathilde pour ce joli retour en arrière servi en souvenir par les mots de François Cheng....Quelle poésie.. !
    bonne soirée.....
    Pour tes commentaires dans les allées de m'aime haut !!
    bisous.
    Den

    RépondreSupprimer
  20. J'aime ces voyages dans le passé, ils font remonter de belles émotions.
    Merci

    RépondreSupprimer