vendredi 29 avril 2011

En terre bretonne....



...sur un chemin , 
celui de " La Vraie Croix" 
petite bourgade du Morbihan .

Comme les compagnons bâtisseurs de cathédrales
les hommes de cette terre celte ont mêlé leur savoir et leur foi
pour élever, tel un manoir ,
cette petite chapelle du XII° siècle ,
si lumineuse dans son écrin de géraniums...


l' air était doux ,
le soleil couchant embrassait la Bretagne ,
donnant à ses vieilles pierres
une divine patine argentée...


Mes pas dans leurs pas ,
je gravissais ces quelques marches ,
la porte était ouverte , timidement ,
je pénétrais dans les appartements du bon Dieu .
Voici une histoire vraie ,
comme seuls les bretons savent les raconter....:-))


" Un chevalier breton revenant de croisade ,
rapportait de la Terre Sainte
un morceau de la Vraie Croix .
Il rentrait heureux d' enrichir son pays
d' un si rare trésor ,
voyait déjà la relique précieusement enchâssée ,
offerte à la vénération des fidèles et
l' éclat en rejaillir sur lui et sa famille



...Un soir il s' endormi ici-même .
Dès son réveil il voulut , comme chaque jour ,
baiser la relique qu' il portait suspendue sur sa poitrine .
Hélas , elle avait disparu depuis peu , sans doute ,
puisque la veille encore ,
il avait fait sa prière devant elle .
Il fallait donc qu' il l' ai perdue en route .
Il rebroussa chemin , interrogea , chercha mais en vain .
Le pauvre pèlerin reprit sa route ,
tout désolé et demandant à Dieu 
quelle faute il avait pu commettre pour être privé d' un bien
qu'il estimait plus que toutes les richesses du monde...


La nuit suivante , une vive lueur rayonna d' un nid de pie
placé au sommet d' une aubépine
auprès de laquelle le croisé avait dormi la veille .
Un enfant grimpa dans l' arbrisseau et trouva dans le nid ,
le fragment de la vraie croix .
Pour l' abriter, une chapelle fut bâtie à proximité .
On lui donna , à l' image du reliquaire qu' elle devait contenir ,
la forme d' une croix à deux branches .
Cette chapelle dite du temple est aujourd'hui 
l' église paroissiale du village


Le Saint Sacrement y fut solennellement déposé . 
Dès le lendemain il avait disparu . 
Mais l' aubépine rayonnait d' une mysrérieuse clarté .
La relique s' y trouvait à nouveau .
A ce signe , 
 il fut reconnu que Dieu souhaitait que cette relique
fut honorée à l' emplacement même de l' aubépine et 
 à la hauteur précise du nid de pie .
On construisit donc à cet endroit
une chapelle en élévation .
Depuis lors est vénérée la relique de la vraie croix..."




Que l' on y croit ..... que l' on n'y croit pas ,
malgré les croix de nos chemins ,
Pâques 
restera toujours " la fête de la vie "

***




A vous tous ,

C' est l' histoire que j' avais préparée pour vous 
quand mon ami " Ordi " a rendu l' âme...:-((
Je vous remercie tous pour vos visites et vos gentils messages .
A moi aussi , vous avez beaucoup manqué..
J' espère que vous avez passé de joyeuses fêtes pascales
Le soleil chez nous illuminait la campagne
et faisait fondre les chocolats...!! 
Heureuse de vous retrouver ,
je vous embrasse tous...

Mathilde


vendredi 8 avril 2011

L' escargot et la mémoire...


Tranquillement
il buvait avec délice l' humidité du Printemps...
la pluie lui avait donné rendez-vous...


Un rien rêveuse ,
j'admirais la perfection de la spirale de sa coquille..
Je comprenais alors , pourquoi dans les hiéroglyphes égyptiens
la spirale était représentée par un escargot..!


Cette figure géométrique est depuis longtemps symbole 
du rêve et de la vie...


 Grande fut ma joie de découvrir un jour,
dans les marnes bleues de Lozère
un échantillon des rides du temps...


de l' infiniment petit à l' infiniment grand...
cette ammonite  était en vie quand la mer recouvrait les montagnes ,
il y a des milliards d' années...! 


Au manoir de Courboyer  à Nocé il pleuvait toujours...
 là , les escargots s' étaient mis à l' abri..:-))


  et les artistes les croquaient avec des végétaux ,
un comble pour un gastéropode...!!
la tradition rencontrait la création...


Les techniques ancestrales avaient rendez-vous avec 
les rêves d' aujourd' hui ...


Le savoir  faire se mêlait à l' imaginaire...
Myriam Roux 
 offrait une bien belle évasion dans un monde 
ou la mémoire est un conte...

Que dirait l' arbre
S' il était encore graine
Volant au vent ?
Son coeur de bois
Nous parlerait de la terre
De ses racines entremêlées...
                        Que dirait l' eau                       
Et la mousse verte des pierres ?
Nous raconterait-elle le nuage et la pluie ?
Ou bien encore
La source claire de ses rivières
L' onde de la vie .
Esprit de bois, esprit qui coule
                  ouvre les cercles
Tu nous réchauffes, nous désaltères
Feu et fontaine
Et nous relies au ciel .
 
Colette Alexis  " L' arbre à mémoire "

*** 

Revenons sur terre...
 Vous voulez savoir ce que font les escargots pendant que nous rêvons...?
        Voyez plutôt ce que vont devenir  vos petites fleurs si amoureusement plantées ..!! :-))




Il va s' empoisonner ,
c' est une fleur de digitale...:-))