dimanche 4 août 2019

Mortagne au Perche ..

Après avoir fait un petit tour pour trouver une place ,
le quartier historique de cette belle cité de caractère nous réservait 
bien des surprises dans ses ruelles pavées si riches d' histoire ..


 Une des portes de la ville nous invitait à plus  :
découvrir une  superbe bâtisse classée
 datant du 16° et 18° siècle ..!


Ici la maison d' Henri IV qui y aurait séjourné peut-être
en tout cas assurément dormi ...:-)


Là , la propriété des Comtes du Perche ... elle abrite le musée dédié à Emile Chartier
dit Alain " le philosophe " né dans cette ville en 1868 ...


À l' angle de cette jolie maison
la plaque " Crypte St André " nous fit presser le pas ... ?
Crypte certes , mais point de collégiale ... simplement un palais de justice ... !


Avant de descendre ces quelques marches
nous apprenons qu' elle fut détruite à la révolution ..
à sa place fut construit le palais de justice .. !
Un petit morceau d' histoire nous fut aussi contée  :


À la mort de son époux " Rotrou IV Comte du Perche "
Mahaut de Champagne son épouse se retire à " Mortaigne "
et fait bâtir la collégiale en échos des " te deum "
à l' occasion des victoires remportées :
Bouvines , Augsbourg et Utrecht


ou pour le couronnement du roi et la réunion de la Calende ,
ces états généraux du Perche ...
Aujourd' hui il ne reste de  cette collégiale que la crypte ,
remarquablement mise en valeur .. :-)


Face à la collégiale , la maison dite du " Doyen Toussaint "
si bien restaurée , elle date du début du XV° siècle ...
Une tour à huit pans abrite un escalier ...


l' autre , ronde est une des tours de l' enceinte de Mortagne ...
Cette maison  était le symbole de la puissance et de la richesse de la collégiale .


Revenant vers le centre ville ,
" L' Hotel de Fontenay " fraichement restauré est devenu " Maison paroissiale "


L' église Notre Dame fut reconstruite et agrandie après la guerre de cent ans ..
Elle ne possède pas de clocher simplement une tour pour abriter les cloches ...


Le portail nord " Porte des Comtes " est de style gothique
Les deux portes sont surmontées d' un galbe flamboyant endommagée
dans sa partie supérieure


À l' intérieur ce vitrail évoque l' histoire de la ville
en représentant les trois comtesses du Perche
Mahaut de Bavières, Marie d' Armagnac et Marguerite de Lorraine


Sur le chemin du retour Alain nous murmurait encore :
" L' histoire est un grand présent , et pas seulement un passé ... "
Comme il avait raison .. :-)

                                                              La voiture était toujours à l' ombre ... !!
             
                                                                        Belles vacances à tous
                           

                                                                   

dimanche 23 juin 2019

La Romieu et les chats ..?


Un des plus beaux villages de France , situé dans les collines du Gers
nous a réservé bien des surprises ...


Sa collégiale en est le joyau ... classé au patrimoine mondial de l' humanité


Elle fut fondée au XIV ème siècle par le cardinal Arnaud d'Aux
personnage influent de la cour pontificale de Clément V ...
La visite de ce remarquable ensemble d' architecture médiévale
nous a permis de découvrir :


 son église à nef unique ... nous avons beaucoup aimé  
les chants de la messe répétés par quelques membres de la chorale du village ...


son cloître et son puits qui étaient à eux seuls une musique .. celle du silence .. :-)


ainsi que ses deux tours dont l' une d' elle renferme un passage secret
avec un escalier à double révolution ...
Ascension un peu périlleuse ... descente encore pire ...!!
On a bien senti les 126 marches surtout le lendemain matin .. :-)




Les fresques de la sacristie nouvellement restaurées  sont bijou ...


Après tant d' efforts ,
sous les arcades accueillantes  un rafraîchissement fut le bienvenu  ...
Mais un chat nous guettait tout là-haut de sa fenêtre ...!!


Il y en avait tout autour de la place ... Pourquoi donc ..?
Parce qu' une petite orpheline en les sauvant a aussi sauvé La Romieu ..?


Elle aidait avec courage ses parents adoptifs aux travaux des champs
toujours accompagnée de ses chats qu' elle adoraient ..
En l' an 1342 survint une grande disette et malgré la distribution par le seigneur Arnaud d' Aux
des réserves de la collégiale  les habitants n' avaient plus rien à manger ..


Ils pensèrent alors aux chats si nombreux dans le village
qu' ils en firent une gibelotte ...
Les parents de la petite voyant sa peine et son amour pour les chats
lui permirent de garder un chat et une chatte
à condition de bien les cacher ...


mais la famine s' accentuait et beaucoup de gens mourraient ...
Il n' y avait plus de chats ... donc les rats avaient proliféré
s' attaquant aux maigres nouvelles récoltes ..
et les villageois se lamentaient devant ce désastre ...!


Dans le grenier d' Angéline
une vingtaine de chats et chatons  faisaient son bonheur  .
Elle annonça qu' elle allait les lâcher et que les habitants pourraient les adopter ..
Les rats disparurent rapidement et La Romieu fut sauvé d' un nouveau malheur

La légende dit aussi que le visage d' Angèline au fil des années
ressemblait de plus en plus à un chat
et que ses oreilles se transformèrent en oreilles de chat ...!! :-)

                                                 À bientôt


dimanche 9 juin 2019

C' est un jardin extraordinaire ...

La tempête Miguel avait soufflé fort sur le Perche ...
Une belle visite était prévue ...
Y aller ou pas ... ?


Mais l' envie de découvrir un havre de paix fut la plus forte ..


L' enseigne avait enfin trouvé un peu de repos ...


Quelques rayons de soleil et hop hop hop ...on se faufile ..


on s' enfile dans le royaume de l'imaginaire ...
Là , où cette  la nuit , les anges avaient passé l' aspirateur ...!


Là où  les derniers iris , résistants  , se faisaient " so charming " ...!


Là où la maison si bien cachée
ne manquait pas de nous observer du coin de l' oeil ... !


Là ou partout  c' était le royaume des  " bises-en-coin "... !


Là , le vent  vent n' avait pas osé emporter  les grappes de cytises  ...


et voilà ... il est pas chouette ce jardin   .. ?


Bien sur que oui 
 répondaient le choeur les grenouilles en pleine répétition  ... :-)
Nous ne les avons pas contrariées laissant chacun avec sa chacune ...!!





Merci à Lio Hélix
qui fait vivre ce jardin de poète
de si belle façon
Merci pour son accueil ...
Promis on reviendra  ..


Lui  , mieux que personne sait bien que :




Pour faire un jardin ,il faut un morceau de terre et l' éternité ... !
   Gilles Clément

                                        et de l' amour aussi ... :-)


***

PS : * Les jardins du Coudray se trouvent à La Lande sur Eure dans le Perche ..
       * Je voulais aussi vous remercier pour vos visites et vos commentaires ...Un problème que je ne m' explique pas m' empêche de vous répondre ici ...je ne peux pas non plus mettre de com sur vos billets ... grrr..!! :-(




mercredi 5 juin 2019

À la recherche du pain perdu ...!

 " Le temps perdu  est comme le pain oublié sur la table ,
le pain sec .


" On peut le donner aux moineaux ... On peut aussi le jeter ..


" On peut encore le manger , comme dans l' enfance
le pain perdu :


" trempé dans du lait pour l' adoucir , recouvert de jaune d' oeuf et de sucre ,
et cuit dans une poêle ...


" Il n' est pas perdu , le pain perdu puisque' on le mange ..


" Il n' est pas perdu , le temps perdu , puisqu' on y touche à la fin des temps


 et qu' on y mange sa mort , à chaque seconde ,
à chaque bouchée .

" Le temps perdu est le temps abondant , nourricier ... :-)

                                                             Ch. Bobin - La part manquante -


***

C' était le jour où j' étais juste partie à la recherche des orchidées ...!



jeudi 25 avril 2019

Dans la Baie de Somme ...

du Crotoy à Saint Valery ...


En contemplant  les immenses troupeaux de moutons de prés-salés
j'aimais à penser que j'étais capable de clicher mes rêves ... !
mission impossible bien sur ...


Pourtant l' atmosphère de ce jour leur ressemblait étrangement ...


tout baignait dans une lumière de soie ...
lumière à la fois aussi intense que difficile à saisir ...


La mouette rieuse dégustait sa solitude ...


Sur le chemin de galets... la grève rappelait notre histoire..
Le temps de l' oubli faisait son oeuvre ..


Une brume lumineuse et incertaine nous enveloppait ...
Où commençait le ciel ...où finissait la mer ...?


La pureté était partout ...


Le port semblait encore endormi ... tout comme ...



 l' enfant de la lune
que je dévorais des yeux
pour de vrai ...
Jurga ne m' avait pas dit
qu'il dormait à
la Galerie Maznel ..!?


Ce jour là , je n' avais pas trop les pieds sur terre
mais je savais que j' aimerai toujours me balader
entre la planète bleue et la lune ... :-)

                           À tout bientôt