vendredi 30 octobre 2009

Tous un...


Il n' y a pas si longtemps , j' ai retrouvé cette photo de Violette ...
ma Mère ...

...ainsi que ce poème
qu' elle avait recopié et fixé avec quatre punaises au dos de la porte de son placard à secrets...


...Les yeux

Bleus ou noirs , tous aimés tous beaux ,
Des yeux sans nombre ont vu l' aurore ,
Ils dorment au fond des tombeaux ,
Et le soleil se lève encore .

Les nuits plus douces que les jours
Ont enchanté des yeux sans nombre ;
Les étoiles brillent toujours ,
Et les yeux se sont remplis d' ombre.

Oh! qu' ils aient perdu le regard
Non , non cela n' est pas possible
Ils se sont tournés quelque part
Vers ce que l' on nomme l' invisible ;

Et comme les astres penchants
Nous quittent , mais au ciel demeurent ,
Les prunelles ont leurs couchants ,
Mais il n' est pas vrai qu' elles meurent .

Bleus ou noirs , tous aimés , tous beaux ,
Ouverts à quelque immense aurore ,
De l' autre côté des tombeaux
Les yeux que l' on ferme voient encore...

Sully Prudhomme
(1839-1907 )

***

A travers ses yeux de petite fille , je revois moi aussi tous ceux que nous avons aimé ensemble...
Il me plaît à croire qu' ils voient encore...
Pendant un morceau d' infini... moi , sur l' océan de mon existence , je navigue par tous les temps et je pense comme ce " marin inconnu " rencontré au cours d' une lecture vagabonde

La vie vaut ce que vaut l' amour
L' amour vaut ce que vaut son idéal
Vivre c' est se donner et non recevoir

La place des mains est aux avirons
Celle du regard est dans les étoiles .


Pas facile...hein...?
Mais c' est un beau programme...non ..?

20 commentaires:

Aifelle a dit…

Que c'est beau ! et très touchant ce portrait de jolie petite fille qu'a été ta mère. Je crois bien avoir appris le poème, une petite merveille. Bon week-end Mathilde. Bises.

L'Aiguille au Fil du Temps a dit…

Comme c'est beau et émouvant ! Je suis heureuse de découvrir cette jolie petite fille, ta maman, dont je porte aussi le prénom...
Bises

Simplement ... a dit…

Le temps est à la mélancolie, au souvenir ...
Je reviens de fleurir mes chers disparus ...
Je sais qu'ils me voient et m'entendent, présences invisibles mais qui me rassurent et c'est vers eux que je me tourne lorsque j'ai le coeur en peine.
Violette est un si doux prénom, il va bien à la jolie petite fille sur la photo, à ta maman !
Je t'embrasse chère Mathilde et te souhaite une douce soirée.
Marie-Ange

....=O_O=..... a dit…

Jolie photo.....? J'en ai scanné es photos anciennes....les une plus belles que les autres !! Violette : un prénom pas courant non plus et portant si joli ! je ne connais qu'une seule Violette par ici ..elle est et reste toujours aussi jolie..hommage à son prénom ? bonne soirée et @ bientôt

plaisirsduthéatre a dit…

Non ce n'est pas facile, en effet. Bon week end Mathilde en pensant à eux, ils sont en nous. Au plus profond.

Les Clochetons en vacance...par Corrine a dit…

Magnifique et très touchant. Elle avait les plus beaux yeux du monde.Pourquoi est-ce que ceux qui nous sont chers doivent nous quitter un jour? Leur souvenir vit en nous pour toujours.
Grosse bise Mathilde,
La face de Fouine.

Alain NIALA a dit…

Tu as bien fait, Mathilde, de mettre au jour ce beau poème plein d'espoir que ta Mère gardait dans son placard à secrets...
Quant au marin inconnu "que tu as rencontré", je crois qu'il avait tout compris de la vie ! Effectivement c'est beau, pas facile à réaliser, mais quel bonheur quand on y arrive, même un petit peu !
Bonne "Tous un" ! bisous.

panti a dit…

Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire
Aragon
Bisous du samedi et bon week-end
Maman Mule

marshallbausson a dit…

TRES BEAU POEME ET QUELLE BELLE PETITE FILLE!!!!
très ouchant el texte!!!! passe une douce soirée!! bisous marcela

lady a dit…

bien émouvant le poëme sur les yeux...!!!

et la maman était très charmante....;)

bise

ly xx

Servanne a dit…

les yeux que l'on aime voient encore ... c'est si beau, merci pour ce moment de grâce chère Mathilde ...

Pensées douces en ce jour ...

Lucilius a dit…

Extrêmement émouvant ! Ils sont là, ils nous protègent et nos pensées vers eux les immortalisent... Bisouxx

Mahina a dit…

""Vivre c' est se donner et non recevoir"... oui..mais ce'st aussi... savoir recevoir, et ce n'est pas toujours si simple!

J'aime le portrait de cette grand mère petite fille....

Mathilde a dit…

Ma nièce "Face de Fouine " me communique ce message qui me touche beaucoup...

Nous sommes allés voir "les carnets de Mathilde" en effet, il y de jolies photos et de très beaux textes... et nous n'avons pas fait le tour complet. Là où nous avons été un peu frustrés, c'est que nous n'avons pas trouvé de lien vers un livre d'or ou autre moyen de la féliciter pour son travail. Je compte sur vous pour le faire.

Papy Louis...

Je vous parlerai de lui bientôt..

mel-and-tof a dit…

Bonjour Matrhilde
Le dernier poême je l'ai relu il est sublime !!!
J'en ai des frissons!!!
Me permets tu de le prendre et comme d'habitude ,je mets la source !
Ta maman était très belle !
Bonne fin de journée ma chère Mathilde
Gros bisous MEL

zip de zoup a dit…

C'est un superbe programme Mathilde, la petite frimousse de ta maman est craquante... Je me plait à penser que tu lui ressemble... Ce poème d'armoire secrete est magnifique, je ne connaissais pas, quelle jolie idée.
Merci pour ce moment de douceur
Bisous

jackline64 a dit…

Que ces lignes sont belles Mathilde et tellement émouvant ! Bisous et bonne soirée

xxx a dit…

J'ai lu avec grand plaisir ces vers bien choisis.
Ces portraits d'antan sont un trésor à préserver.

Lilie a dit…

Quelle jolie photo! Et Quel joli prénom: Violette!
Merci de nous avoir fait partager ce poème si émouvant.Bisous

christian a dit…

Bonjour Mathilde

Tu as gardé la fraicheur d’une âme d’enfant qui va à l’essentiel. C’est toujours un moment de fraicheur quand je rentre dans ton blog.

Sais-tu que des esquimaux tailleurs de pierre s’adressaient au caillou pour lui demander la permission d’en faire sortir un animal. Ils disent qu’ils obtiennent une réponse, et que parfois, il est impossible de sculpter l’ours blanc, mais seulement un phoque dans tel ou tel bloc. Propos lu dans un livre d’explorateur ( j’en garde des traces) sur le grand nord.

Bises du grillon