jeudi 30 octobre 2008

Etoile des neiges...


Toute petite , six ans en poche , avec mon frère fier des trois siens, guidés par ma grand-mère sur les chemins d' Alsace, nous fleurissions les croix rencontrées au cours de nos promenades avec de modestes fleurs des champs et cela nous amusait beaucoup...

...Aujourd'hui je garde toujours un attachement particulier pour les croix des chemins de nos campagnes , mais les raisons sont plus profondes...même si je ne les fleuris plus...!

Celle-ci veille sur un hameau de Lozère cher à mon coeur...Elle fut photographiée par l' Ami Roger, parti depuis longtemps...

...mon frère ne siffle plus " étoile des neiges " en marchant d' un pas coquin devant notre grand-mère qui lui disait très sérieusement :
<< ..arrête de siffler , tu fais pleurer la Sainte Vierge..! >>

...En cette période de Toussaint , loin de tous ceux que j' ai aimés , leurs étoiles me redisent les beaux yeux de la Vie...comme elles nous sommes , comme elles nous devenons , comme elles nous revivrons....Enfin peut-être...?

P.S : Il sifflait vraiment très bien pour ses trois ans...!!


13 commentaires:

  1. J'ai remarqué qu'une date, une chanson, une fête éveillaient des souvenirs auxquels on tient beaucoup!

    RépondreSupprimer
  2. En cette période "brouillardeuse"....
    je ne vois pas briller leurs étoiles,c'est mieux ainsi!

    RépondreSupprimer
  3. Les chansons, les musiques réveillent des tas de trésors en nos mémoires : et puis dans la force de l'automne finissant qui va tout endormir, quel éclat que cette brindille vivante !

    Une leçon d'espoir, partout dans la nature...

    Merci Mathilde, bon week-end, bises.

    RépondreSupprimer
  4. Si on fait le vide autour d'un souvenir, il ne reste plus rien que ce souvenir dans l'infini qu'on a, et ce souvenir devient l'infini.
    Je n'aime pas le mois de Novembre.....

    Bisous du soir

    Maman Mule

    Ps:Une petite devinette sur mon blog,si balbuzard à une idée...

    RépondreSupprimer
  5. De beaux souvenirs, un peu de nostalgie ? Beaucoup de tendresse dans tes mots.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Son étoile brille pour nous maintenant et tant mieux si ses chimères d'enfant dérangeaient sa grand-mère. Il y a des jours où je jurerais entendre siffler à mon oreille.
    Merci Mathilde de partager ce beau souvenir.
    Face de Fouine

    RépondreSupprimer
  7. j'aurais aimé l'entendre siffler...je vais l'imaginer....c'était un petit oiseau...le frérot..;)

    magnifique ton texte avec les étoiles des neiges....émouvant ....!

    bise

    ly

    RépondreSupprimer
  8. Nous te suivons dans tes souvenirs, l'émotion affleure, palpable, prenante et pour nous qui ne les avons pas vécus, ils sont d'une grande force.

    C'est beau à pleurer. Merci de ce partage, Mathilde.

    Oursonne la douce

    RépondreSupprimer
  9. Ma Mathilde, Comme toi, sur les même chemins, comme toi, mon coeur est lourd du souvenirs de ceux que j'ai aimé. Plein de bises

    RépondreSupprimer
  10. Un bel article, Mathilde !
    Nos "étoiles", ceux que nous avons si fort aimés, sont toujours présents.
    De mon côté, je suis allée faire un tour dans la petite ville de mon enfance... Je n'y étais pas retournée depuis près de cinquante ans !
    Bonne soirée. Bises.

    RépondreSupprimer
  11. Juste pour te remercier d'avoir partagé un petit café virtuel!
    Ma journée aussi s'annonce belle!

    RépondreSupprimer
  12. coucou mathilde ,toujours de tres jolie photos chez toi , passe une bonne semaine biz

    RépondreSupprimer