dimanche 23 septembre 2018

Étrange abbaye que celle de N.D du Breuil-Benoît ...

Le monastère du Breuil-Benoît fut fondé par Foulques de Marcilly en 1137
il rejoignit l' ordre cistercien dès 1147 .
Cette même année , le fils de Foulques , Guillaume de Marcilly 
part avec la seconde croisade . Prisonnier des sarrasins 
 il fait voeu de faire construire une église s' il en réchappe ...!
Revenu sur ses terres  , il tient sa promesse ...
et  fait élever une grande abbatiale dès 1190 .
Elle est consacrée en 1224



Une belle histoire commence sur les terres de Marcilly
à la frontière entre l' Eure & Loir et l' Eure
Visible  de nulle part , 
elle est posée dans une grande clairière entourée de bois ...
Point de fioritures ...la simplicité , la rigueur sont de mise 
 la règle de St Bernard  l' impose
Rien ne doit distraire la contemplation ...
Les vitraux sont blancs ... point de statues ni de clocher ...
seule une statue de Marie a droit de citée ... :-)


Pendant la guerre de Cent Ans, les anglais occupent l' abbaye 
qu'ils endommagent gravement .
Après restauration les moines se réinstallent , mais 
l' instauration de la commande amène le déclin de la vie religieuse
Les abbés commendataires mènent au Breuil une vie plus mondaine que monacale .
Au début du XVIIe siècle ils se font construire un vrai château 
pour leur rendez-vous de chasse ... !!
En 1769 l' abbaye ne compte plus que deux religieux ...


En 1791 , suite à la révolution , l' abbaye est vendue  comme bien national
Le domaine est morcelé en plusieurs lots
le cloître  la salle capitulaire , le transept sont détruits ...
En 1842 , le comte de Reiset rachète Le Breuil...
De grands travaux sont entrepris :
La nef de l' église béante est enfin fermée d' un mur percé d' une rosace ..


Un clocher est érigé pour faire plus église à son goût ...
Ministre de Napoléon III, le comte transforme l' abbaye en musée ...!!


Les souvenirs de voyages côtoient des statues anciennes ...
C 'est un mélange très bizarre en lieu et place de l' autel d' autrefois ..


Tout autour , des vitraux colorés , religieux ou non habillent les ouvertures ..


Trois fantômes de statues contemplent l' espace du cloître
entièrement détruit ...


Après sa mort en 1905 , le domaine est de nouveau revendu et l' église délaissée .
Tout se dégrade à nouveau


C' est en 1995 que M. et Mme Marin rachètent l' abbatiale
Après de très lourds travaux
l' abbaye a retrouvé son lustre d' antan ...
En rentrant dans l' église désacralisée depuis longtemps
on admire la décoration , les peintures , les statues , les vitraux
si loin de la simplicité cistercienne ...


Ici les détails de la rosace aux blasons 


Là , un semblant d' autel imaginé par M. le comte de Reiset ...
Il était bizarre hein ..?


Après de longues années de restauration l 'église est sauvée


La nef a retrouvé sa couverture de tuiles plates ..
et une croix de pierre a été hissée au faîtage en signe de renouveau ..
La volonté et les soins attentifs de ses propriétaires ont sauvé d'une ruine certaine
la seule église cistercienne encore debout en Normandie ... :-)

Merci M. Martin
pour cette visite si riche de détails aussi interessants que savoureux
Longue et belle vie au Breuil ...!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire