mardi 10 juin 2014

Sur les chemins de Franz Stock ...

Depuis le D-Day - 6 Juin 1944 -
un peu partout en France les cérémonies se succèdent 
pour ne pas oublier les sacrifices de tant d' hommes et de femmes 
et fêter ensemble les 70 ans de la libération de l' occupant ...





À ma façon j' ai voulu me souvenir 
en découvrant un livre magnifique ,
la biographie d' un homme , un allemand ,
" symbole de l' ultime espérance d' une humanité 
capable d' aimer par-dessus les frontières ..."





" Grand , blond , mince , racé , il évoquait par son allure et son visage ,
les anges sculptés des vieilles cathédrales gothiques allemandes "
disait de lui J. Folliet un ami fidèle .

Il adorait la France et c' est en 1928 que jeune séminariste 
 il fut accepté à la " Catho " pour continuer ses études ...
Etudiant moyen , il préférait la musique autant que ses vacances en Bretagne  .
Ces séjours  à Pont Aven lui donnèrent le goût de la peinture .


Il fut ordonné prêtre en 1932 en la cathédrale de Paderborn en Allemagne .
En 1934 , jeune vicaire , il est nommé recteur de la paroisse allemande à Paris .

En Octobre 1940 , Paris n' est plus le Paris qu' il a aimé ;
le drapeau à croix gammée flotte sur l' arc de triomphe ...
Sa paroisse  a changé de visage ,
les militaires de tous grades ont remplacé les civils .
Sans trop savoir comment il devint aussi l' aumônier des prisons parisiennes .
Il conduisit 4500 prisonniers au poteau d' exécution ...!
Toute cette souffrance a été à jamais imprimée dans son regard .

                                                                   Photo de Robert Capa

Après la libération de Paris en Aout 1944
Franz comprend qu' il doit être utile ailleurs  et en Septembre 1944
 dans Cherbourg désorganisé , il se constitue prisonnier volontaire :

" Je suis encore prêt à aider ceux qui sont misérables et nécessiteux .
C' est pour cela que j' ai accepté volontairement la captivité
pour rendre service et travailler à la réalisation de la charité parmi les hommes . "


En Mars 1945 ,
il prend la direction d' un séminaire de fortune situé tout près de Chartres ...
" Le séminaire des barbelés "
composé de prisonniers séminaristes allemands .





Deux grands poêles
réchauffaient bien mal ce dépôt glacial
 qu' ils appelaient
" leur palais des glaces "


" Leur séminaire est un champ de blé au bord d' une route de Beauce "
dira le Lt-colonel Gourut




Derrière le dortoir-réfectoire fut érigée une chapelle .
Franz Stock en réalisa les fresques aujourd' hui restaurées et classées .







Sur les murs
 les prisonniers avaient dessiné
leur chemin de croix ...






Monseigneur Roncalli futur pape Jean XXIII
disait lors d' une de ses visites :
" Ce séminaire vraiment exceptionnel fait honneur
à la France et à l' Allemagne ,
destiné qu' il est à être un signe précurseur de la bonne entente et de l' amitié
entre les deux peuples ."

Le séminaire fonctionna jusqu' en Juin 1947 .
Franz regagne alors Paris , il est très fatigué , malade du coeur ,
 il meurt en février 1948 ...


Il fut enterré et oublié au Mont Valérien  .




En 1963 , un comité d' anciens séminaristes  " Les amis de Franz Stock "
réussit à ramener sa dépouille à Chartres .
Il repose ici ,
en l' église St Jean Baptiste de Rechèvres
tout près de son séminaire...


" Franz Stock ce n' est pas un nom mais un programme "
dira à ses obsèques Saint Jean XXIII
Aujourd' hui , à Rome son  procès en béatification  est en bonne voie ...!

C'est tellement plus beau  quand l' Amour est plus fort que la haine ...  :-)


22 commentaires:

LOU a dit…

<3 <3

Veronica B a dit…

Merci mon amie pour cette si belle histoire de l'Histoire, que je ne connaissais pas.
Et c'est tellement plus beau à lire quand c'est raconté par quelqu'un comme toi ...

Bisou plein d'amour humain.

Michèle A-B a dit…

Une histoire que j'ignorais et j'ai eu beaucoup de plaisir à la lire...

Oui l'amour plus fort que la haine... Continuons d'y travailler car, on peut dire, qu'on est loin d'une réconciliation entre tous les peuples

Bisous

Jackie a dit…

Essayons de faire que l'amour soit toujours plus fort que la haine…

Aifelle a dit…

Je ne connaissais pas l'histoire de ce prêtre, merci de nous la faire partager. C'est toujours bon de rappeler que certains hommes gardent toute leur humanité dans un monde qui bascule.

♥*¨*•.¸¸❤✿¸. ♥*¨*•.¸¸❤✿¸. a dit…

Joseph Folliet
« Je crois qu’il n’existe que de rares destinées chrétiennes qui témoignent de l’universalité de l’Église et de la Paix du Christ d’une façon aussi directe, permanente et durable que celle de Franz Stock. »

Unknown a dit…

Merci Simone ...:-)

Enitram a dit…

Un bel hommage !!! Merci de me faire connaître cette vie exemplaire !
Nous avons chanté à la cathédrale de Bayeux pour la paix et la réconciliation... "Faites que ce temps vienne !!!"

erato a dit…

Je ne le connaissais pas .Tu lui as rendu un hommage émouvant , un billet magnifique.
Que son exemple soit multiplié et que l'Amour triomphe de la haine .
Belle soirée, bises Mathilde

Plumes d Anges a dit…

"C'est tellement plus beau quand l' Amour est plus fort que la haine ..." Il n'y a que l'Amour qui puisse sauver le monde ! Bises Mathilde. brigitte

Denise a dit…

Merci chère Mathilde pour ce beau billet et magnifique hommage. Je ne connaissais pas mais je suis ravie d'avoir lu ce texte. Un homme plein d'humanité.
Bisous

solene a dit…

J'ai aimé lire cette histoire que je ne connaissais pas .. tu rends un superbe hommage à cet homme qui est l'Amour et l'Humanité ....
Merci de nous avoir fait connaître avec tes mots magnifiques, cette GRANDE HISTOIRE !
Je t'embrasse, Mathilde
Solène

panti a dit…

Maman a perdu son père en 45 le jour de la libération de son stalag ,que de vies perdues !
Bisous du vendredi et bon week-end .
Maman mule

marine D a dit…

Amour, compassion, fraternité une belle vie pour tenter d'aider les autres, les démunis, les abandonnés, merci pour cette découverte Mathilde

xxx a dit…

Je ne connaissais pas.
Merci pour ce message!

Marie-Paule a dit…

Merci Mathilde pour le récit de cette vie qui fut la vie d'un chrétien véritable.
Les guerres sont une chose horrible car la vie humaine n'y a plus aucun prix. Cela m"a toujours posé beaucoup de question que les guerres aient souvent lieu pour des motifs religieux.
Heureusement qu'il y a des hommes comme ce prêtre pour nous aider à ne pas désespérer des hommes.
Grosses bises et encore merci pour ce témoignage.

ha a dit…

Je découvre aussi la vie de cet homme. C'est très intéressant, c'était sûrement une personne très attachante.
bonne semaine, @ bientôt haude

ani a dit…

dans tout ce malheur ,c'est une belle histoire !j'aimerais qu'il y ait plus d'hommes valeureux comme lui en ce bas monde (je dis BAS ,je pourrais dire MOCHE !)

♥*¨*•.¸¸❤✿¸. ♥*¨*•.¸¸❤✿¸. a dit…

un petit bonsoir en passant

Mine Derrien a dit…

Beaucoup d'émotion à découvrir ce billet...

J'ai habité le quartier de Rechèvres à Chartres et l'église Saint-Jean-Baptiste est celle où j'allais déposer mon cahier de cathéchisme à la messe du dimanche.

J'ai eu la chance exceptionnelle de faire ma retraite de communiante avec le père René Closset**, un homme exceptionnel, qui nous parlait très souvent de Franz Stock. Il a d'ailleurs écrit un livre :

- Franz Stock, aumônier de l'enfer

Je ne suis pas croyante mais j'imagine que si ce prêtre incroyable était resté à Chartres, j'aurais sombré...

Merci infiniment d'avoir provoqué en moi ce beau sursaut de mémoire,

Marie



**Le père René Closset, mariste, Supérieur provincial de Paris de 1963 à 1969, fut Curé de la paroisse Saint-Jean Baptiste-de-Rechêvres (Chartres). Il est aujourd'hui aumônier de la Communauté catholique francophone de Düsseldorf, en Allemagne. Son itinéraire plaça l'abbé Stock sur son chemin, comme il l'explique dans l'introduction...

Unknown a dit…

Merci de ta visite qui me touche beaucoup...
C' est après avoir visité les lieux où Franz Stock a laissé une trace hors du commun , qu' une amie m' a pretté le livre écrit par René Closet " L' aumônier de l' enfer " ...
Je dois dire que c' est un livre bouleversant d' humanité...ce dont le monde d' aujourd' hui manque cruellement ...
Je vais de ce pas découvrir ton univers...:-)

les Bondons a dit…

C'est beau, merci.