lundi 19 juin 2017

De l' eau aux moulins ... ...



Ce week-end plein de soleil
André et Pimprenelle 
offraient aux amoureux des moulins 
la visite d' une propriété très privée , 
aujourd'hui' hui
transformée en havre de paix .

Le  temps était idéal pour  découvrir 
la vie  d' une forge d' autrefois .








C' est à Marchainville , près de Longny-au-Perche que
ces deux passionnés
s' emploient à mettre en valeur ce site historique ,
vestige de l' intense activité métallurgique de la région
jusqu' au XIX° siècle ..


Un merveilleux jardin nous accueille ... -)
La passion d' André nous fait immédiatement entrer dans le vif du sujet ...
Dans la région il y avait tout : le minerai , le bois et l'eau ...
Installée sur la Jambée , la force motrice de l' eau et de la roue
faisaient  fonctionner les soufflets de la forge .


Construit au début du XIII° siècle
Rainville faisait partie d' un ensemble industriel
constitué de trois moulins alentours ...
Ici on produisait déjà du fer dès le début du XIV° siècle ..
Les seigneurs du moment confiaient l' exploitation de ces lieux
à des " maîtres de forge "
qui employaient une main d' oeuvre locale très importante .
C' est ainsi que trois cent familles furent plongées dans la misère
lorsque l'activité cessa pendant 30 ans à la fin du XVII° siècle .


Au XVIII° siècle, une roue à aube actionnait des soufflets
pour obtenir dans le haut fourneau le degré nécessaire à la fusion de la fonte .
Elle n' existe plus aujourd'hui' hui ...
Pendant la Révolution , la forge fut très sollicitée
pour fournir des armes à la République ...


Les piliers et la structure de la Halle aux vins de Bercy
ainsi qu' une grande partie des canalisations parisiennes en fonte ,
comptent parmi les dernières productions traditionnelles
du haut fourneau de Rainville .
Victime de la concurrence d' industries métallurgiques plus modernes
il s' éteint en 1872 ...


Aujourd' hui , ces lieux du labeur d' autrefois se sont transformés
en  un jardin plein de charme qui incite au farniente ...


La gloriette pleine de fleurs mettait un point final à la visite ...


Les étangs alentours me  confirmaient les propos d' André
ici il y avait tout :
le bois pour la chauffe ,  le minerai nécéssaire ,
tel ce gros pavé or ici à gauche juste près du bord ,
  l' eau aux reflets d' or du fer en était la preuve ,
du moins je voulais le croire ... ??
                              
                                                      me manquait juste une libellule ... :-)



lundi 5 juin 2017

Encore une histoire de mecs ...?


Salut toi ... c' est sympa ta visite  :-)


T' as pas l' air d'aller ... ah bien ..


C' est pour m' engueuler que t' es venu... ?


mais c' est que tu mordrais ...?? :-(


Allez va petit ... la vie t' apprendra que :
dominer c' est bien mais aimer c' est beaucoup mieux ...:-)

Je ne vous ai pas mis le son  mais entre deux c' était très chaud ... !!


***

Pour ceux qui sont aussi sur Facebook vous pouvez me retrouver aussi sur ma page :
https://www.facebook.com/regardsdemathilde/
Je partage là des flash photo et mots ...
Un petit " j' aime la page " me ferait plaisir ...:-)

mardi 16 mai 2017

La Font-Sainte dans le Cantal

" C' est le mois de Marie c' est le mois le plus beau..."
ainsi chantaient les petits bergers
en gardant leurs troupeaux
quand l' orage menaçait là-haut sur la montagne ...!


À 1230 mètres d' altitude , au milieu de nulle part ,
le sanctuaire de la Font-Sainte est un lieu de pélerinage depuis 1886...
Une statue de la vierge rapportée des croisades au XII° siècle
fut placée dans un modeste oratoire ,
d' où jaillit du rocher une source pure ..
Il fut détruit au cours des guerres de religion ...


C' est en 1841 que la vierge apparut à Marie Galvain
femme pieuse du village de Rostoul et lui dit :
" Marie , j' étais bien plus honorée sur cette montagne autrefois qu' aujourd'hui' hui
Mon oratoire n' existe plus et plusieurs de mes enfants oublient leur mère
parce qu' ils ne voient plus mon sanctuaire .
Il faut ma fille que vous fassiez rebâtir ce petit oratoire ..
Vous le ferez reconstruire sur la fontaine
et plus tard je voudrais qu' on élève une chapelle au-dessus de ce lieu ..."


La source qui a donné son nom à la Font-Sainte
fut probablement le lieu d' un culte druidique ...
Après sa christianisation , le culte de la vierge succéda au culte de l' eau ...
La pierre sur laquelle repose la croix fut datée des mérovingiens
par une équipe de scientifique passionnés .!


Après avoir descendu ces quelques marches
le chant de l' eau  miraculeuse charme nos oreilles curieuses ...


Je les imaginais , chaque année , vêtus en dimanche ,
grimpant vers la montagne sainte ,
vers la source miraculeuse ...!


Entre le miracle et la légende on constate que
cette source jamais ne gèle et demeure de température constante ,
5° hiver comme été ...!!?
L' eau de la Font-Sainte a toujours désaltéré
bergers et marcheurs de tous horizons  ... elle demeure potable .. :-)


Protégée derrière ces grosses grilles ,
c' est toujours accompagnée de foules nombreuses
qu' elle gagne chaque été sa résidence dans la montagne .


Elle est devenue une vierge transhumante ,
 restant " mère-veilleuse "
près des vaches et des bergers .
Ensuite , elle redescend passer l' hiver dans l' église de St Hippolyte ..


Pour nous cette journée avait eu le goût du miracle ...!

 Sylvain Tesson nous a dit ici et là :
" La France est un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer "
Avec son roman " Les chemins noirs " ils nous raconte comment
 ce sont ces chemins là qui l' ont guérit
en lui faisant découvrir son paradis ... Il est aussi le notre ....:-)

Pour la route du retour , ces deux belles vaches de Salers
nous incitèrent  à  aller admirer ce qui reste des ruines du château d' Apchon ...

     Vous l' avez compris : fan du Cantal je serai toujours ... :-)