lundi 19 juin 2017

De l' eau aux moulins ... ...



Ce week-end plein de soleil
André et Pimprenelle 
offraient aux amoureux des moulins 
la visite d' une propriété très privée , 
aujourd'hui' hui
transformée en havre de paix .

Le  temps était idéal pour  découvrir 
la vie  d' une forge d' autrefois .








C' est à Marchainville , près de Longny-au-Perche que
ces deux passionnés
s' emploient à mettre en valeur ce site historique ,
vestige de l' intense activité métallurgique de la région
jusqu' au XIX° siècle ..


Un merveilleux jardin nous accueille ... -)
La passion d' André nous fait immédiatement entrer dans le vif du sujet ...
Dans la région il y avait tout : le minerai , le bois et l'eau ...
Installée sur la Jambée , la force motrice de l' eau et de la roue
faisaient  fonctionner les soufflets de la forge .


Construit au début du XIII° siècle
Rainville faisait partie d' un ensemble industriel
constitué de trois moulins alentours ...
Ici on produisait déjà du fer dès le début du XIV° siècle ..
Les seigneurs du moment confiaient l' exploitation de ces lieux
à des " maîtres de forge "
qui employaient une main d' oeuvre locale très importante .
C' est ainsi que trois cent familles furent plongées dans la misère
lorsque l'activité cessa pendant 30 ans à la fin du XVII° siècle .


Au XVIII° siècle, une roue à aube actionnait des soufflets
pour obtenir dans le haut fourneau le degré nécessaire à la fusion de la fonte .
Elle n' existe plus aujourd'hui' hui ...
Pendant la Révolution , la forge fut très sollicitée
pour fournir des armes à la République ...


Les piliers et la structure de la Halle aux vins de Bercy
ainsi qu' une grande partie des canalisations parisiennes en fonte ,
comptent parmi les dernières productions traditionnelles
du haut fourneau de Rainville .
Victime de la concurrence d' industries métallurgiques plus modernes
il s' éteint en 1872 ...


Aujourd' hui , ces lieux du labeur d' autrefois se sont transformés
en  un jardin plein de charme qui incite au farniente ...


La gloriette pleine de fleurs mettait un point final à la visite ...


Les étangs alentours me  confirmaient les propos d' André
ici il y avait tout :
le bois pour la chauffe ,  le minerai nécéssaire ,
tel ce gros pavé or ici à gauche juste près du bord ,
  l' eau aux reflets d' or du fer en était la preuve ,
du moins je voulais le croire ... ??
                              
                                                      me manquait juste une libellule ... :-)



lundi 5 juin 2017

Encore une histoire de mecs ...?


Salut toi ... c' est sympa ta visite  :-)


T' as pas l' air d'aller ... ah bien ..


C' est pour m' engueuler que t' es venu... ?


mais c' est que tu mordrais ...?? :-(


Allez va petit ... la vie t' apprendra que :
dominer c' est bien mais aimer c' est beaucoup mieux ...:-)

Je ne vous ai pas mis le son  mais entre deux c' était très chaud ... !!


***

Pour ceux qui sont aussi sur Facebook vous pouvez me retrouver aussi sur ma page :
https://www.facebook.com/regardsdemathilde/
Je partage là des flash photo et mots ...
Un petit " j' aime la page " me ferait plaisir ...:-)

mardi 16 mai 2017

La Font-Sainte dans le Cantal

" C' est le mois de Marie c' est le mois le plus beau..."
ainsi chantaient les petits bergers
en gardant leurs troupeaux
quand l' orage menaçait là-haut sur la montagne ...!


À 1230 mètres d' altitude , au milieu de nulle part ,
le sanctuaire de la Font-Sainte est un lieu de pélerinage depuis 1886...
Une statue de la vierge rapportée des croisades au XII° siècle
fut placée dans un modeste oratoire ,
d' où jaillit du rocher une source pure ..
Il fut détruit au cours des guerres de religion ...


C' est en 1841 que la vierge apparut à Marie Galvain
femme pieuse du village de Rostoul et lui dit :
" Marie , j' étais bien plus honorée sur cette montagne autrefois qu' aujourd'hui' hui
Mon oratoire n' existe plus et plusieurs de mes enfants oublient leur mère
parce qu' ils ne voient plus mon sanctuaire .
Il faut ma fille que vous fassiez rebâtir ce petit oratoire ..
Vous le ferez reconstruire sur la fontaine
et plus tard je voudrais qu' on élève une chapelle au-dessus de ce lieu ..."


La source qui a donné son nom à la Font-Sainte
fut probablement le lieu d' un culte druidique ...
Après sa christianisation , le culte de la vierge succéda au culte de l' eau ...
La pierre sur laquelle repose la croix fut datée des mérovingiens
par une équipe de scientifique passionnés .!


Après avoir descendu ces quelques marches
le chant de l' eau  miraculeuse charme nos oreilles curieuses ...


Je les imaginais , chaque année , vêtus en dimanche ,
grimpant vers la montagne sainte ,
vers la source miraculeuse ...!


Entre le miracle et la légende on constate que
cette source jamais ne gèle et demeure de température constante ,
5° hiver comme été ...!!?
L' eau de la Font-Sainte a toujours désaltéré
bergers et marcheurs de tous horizons  ... elle demeure potable .. :-)


Protégée derrière ces grosses grilles ,
c' est toujours accompagnée de foules nombreuses
qu' elle gagne chaque été sa résidence dans la montagne .


Elle est devenue une vierge transhumante ,
 restant " mère-veilleuse "
près des vaches et des bergers .
Ensuite , elle redescend passer l' hiver dans l' église de St Hippolyte ..


Pour nous cette journée avait eu le goût du miracle ...!

 Sylvain Tesson nous a dit ici et là :
" La France est un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer "
Avec son roman " Les chemins noirs " ils nous raconte comment
 ce sont ces chemins là qui l' ont guérit
en lui faisant découvrir son paradis ... Il est aussi le notre ....:-)

Pour la route du retour , ces deux belles vaches de Salers
nous incitèrent  à  aller admirer ce qui reste des ruines du château d' Apchon ...

     Vous l' avez compris : fan du Cantal je serai toujours ... :-)


lundi 24 avril 2017

Le fantôme de Lucie

C' était le début du printemps dans l' Allier ,
j' allais à la découverte  de Veauce et de son  imposante forteresse
  construite au temps de Charlemagne 
Juchée sur un éperon rocheux
Le château de Veauce m' attendait ..
Sur la grande grille d' entrée  à demi-ouverte 
un " Défense d' entrer  " m' incitait à désobéir ...
tout respirait l' abandon .. curieuse , je me dis : on verra bien ...!


À pas de velours je pénétrais dans l' allée  ,
et constatais que les imposantes tours se laissaient ronger par les ans ...
L' une d' elle s' appelle même " la tour décoiffée " !!
Voici ce qu' on raconte :


Il y a 500 ans , Lucie , belle jeune fille aux longs cheveux blonds
était entrée au service du seigneur Guy de Daillon ,
au grand dam de son épouse , Jacqueline de La Fayette
qui en tomba fort jalouse ...


La baronne profita de l' absence de son mari , parti guerroyer , pour se venger .
Emprisonnée dans la forteresse , Lucie mourut de faim et de froid .


À moins , comme le prétend
 le Baron Ephraïm Tagori de la Tour de Veauce 
qu'on ne l' y ait sauvagement poignardée ...!!
Ce jour là rapporte le légende , les habitants du village voisin ,
aperçurent une ombre diaphane déambulant sur le chemin de ronde ...!!


Depuis , la jeune fille revient hanter les lieux de son malheur .
C' est bien sur la nuit , après les douze coups de l' horloge de la forteresse,
à l' heure des fantômes ,qu' elle apparaît ..
Il faut attendre dans l' obscurité , sur le chemin de ronde ,
dans la salle des gardes ou dans la salle des pendus , 
sans bouger ni parler ...
" Lucie est inoffensive " précise le spirituel Baron octogénaire 
Le drame c' est qu' elle fait peur ...

Lors des étranges virées nocturnes qu' il organise lui-même
les participants tombent comme des mouches, 
sous le coup de l' émotion .
On entend d' abords des gémissements presque imperceptibles ,
c' est alors qu' on aperçoit une lueur bleutée
dans laquelle se dessine une silhouette ... :-) :-)
Chaque nuit , prétendait-il ,
lorsque s' entrechoquaient les armures des chevaliers d' Antan 
il s' en allait retrouver son fantôme blond ...!! :-)


Durant la nuit du 4 aout 1984
une équipe de France inter , dirigée par Jean-Yves Casgha
spécialiste des reportages sur le paranormal
fut témoin de l' apparition de la dame blanche dans les hauteurs du château
Une photographie et des enregistrements sonores 
n' ont pu trouver à ce jour d' explication scientifique ...!!
Alors , arnaque ou hallucination ..?

Le Baron Tagori de la Tour de Veauce  est décédé en 1998 à l' âge de 86 ans .
Le château se dégrade rapidement ..
En 2002  , c' est une ancienne danseuse du Crasy Horse
qui devient propriétaire de la demeure ...
Depuis 2004 il n' est plus possible de visiter le château ,
il tombe en ruines .. :-(

Il est grand temps que Stéphane Bern vienne donner un coup de main ...!!



lundi 27 mars 2017

Bienvenue en terre méconnue ...

L' Allier..
Cette région toute entière est marquée du sceau des Bourbons ,
fief des rois de France .
Toute la campagne est imprégnée des jours anciens ...
Le bocage bourbonnais a su nous charmer ... :-)


Ce matin là , la Tour se réveillait doucement ,
 Depuis longtemps  elle a oublié les ailes qui faisaient d' elle un moulin ...:-)


avec bonheur on trempait la tartine dans le paysage ,


les chênes ,  rois en leurs  prairies , attendaient notre visite..


C' est alors  que l' on a savouré le silence avec les yeux ...


 le château se dévoilait à peine il était encore tout embrumé ...!


Au soleil de l' après midi , des arbres centenaires  nous accompagnaient ...


Nous étions attendus par la reine en sa demeure ...
Elle nous fit découvrir son royaume 
et nous prouva , s' il en était besoin 
que l' hospitalité à la française n' est pas toujours un vain mot !!


Sur le chemin du retour le temps nous permis de passer par les prairies ,


Kiu en profita pour nous montrer ses coins de jeux ...


Les chevaux tranquilles broutaient le bonheur de chaque jour ... :-)


Ganja enfin repue de courses folles 
nous invita joyeusement à la Tour devant un bon feu de bois ...!

                                                                Royale cette journée ... non ..? 



dimanche 12 mars 2017

Le chant ... :-)

Si l' on écoute bien on sait  que le réveil a sonné ... !!


Le dernier arrivé dans mon jardin
a fait sensation auprès des vieilles habituées ...
Un " camélia " ça se remarque ... !!


Ma " capeline "  se sent un peu moins seule ...
Comme lui , elle vient de l' Orient !!


Pauvre d' elle , elle voudrait bien se mettre à l' unisson
mais le rose pour une jonquille ... vous n' y pensez pas .. !

Chacune à sa façon a entonné son  chant
nous redisant dans le vent du Printemps
avec Mr Eugène Guillevic que :

" Il y a de l' étamine 
Dans le chant
Et tout autour frissonnent
Les pétales ... "

                                                                     
                                                                     Il suffit simplement d' écouter ... :-)



lundi 30 janvier 2017

Il suffit de passer le pont ...

... et c' est tout de suite l' aventure  :-)

Nous sommes dans le Morbihan .
Tranquille une passante et son chien 
traversaient le vieux pont  qui enjambe la rivière du Bono ,
Je savais des vieux bâteaux échoués non loin de là , mais où ...?
Avide d' un renseignements je l' abordais :
- Savez-vous où se trouve le cimetière de vieux bateaux ?
- Bien sur ...suivez-moi  , c' est là que je vais ,  c' est ma balade de chaque jour ...! 


Quelle chance .. :-)
Nous venions de rencontrer la bonne personne au bon endroit et au bon moment ..!


 Tout en allant sur le petit sentier qui longe la rivière
elle nous conta ses souvenirs d' enfance .
Tous ces sous-bois étaient son terrain de jeux ... son paradis ...


Petite fille d' ostréiculteur , elle aimait jouer dans
 ces cabanons où  s' effectuait l' élevage des huitres !


- Sur ces tuiles ocres étaient déposés les bébés huitres appelés " naissains "
C' est ici que les hommes de ce temps ont donné naissance à l' huitre plate
" La Belon "
Plus on avançait sur le chemin plus le froid et le brouillard nous pénétraient ..
Enfin ils apparurent ...


- Vous savez , des bâteaux il n' y en a plus beaucoup ...


- Certains disent que c' est honteux de laisser de tels vestiges dans la nature . !!


- D' autres en découpent des morceaux ... vous voyez , là sur le haut du flanc droit ;
ils en font des oeuvres d' art vendues très cher
dans les galeries d' art pour gens huppées ... :-(


- Enfin , des gens comme vous et moi ont le respect de ces vieux bâteaux ...


-  ils sont tous habités par les âmes de ceux qui les ont fait naviguer ...


- C' est ce que l' on dit ... et c' est ce que je crois ... !
- Nous aussi lui répondis-je émerveillée ... consciente d' avoir vécu un moment rare ;
Tel du papier de soie , le gel et le brouillard du soir tombant
enveloppaient ces vieilles carcasses comme pour leur réchauffer le coeur ...
Sur le chemin du retour chacun d' eux murmurait :

" O les chemins qui ne sont pas toujours pareils
Et qui s' en vont vers l' autre bout du monde !
J' ai dans l' âme une odeur marine .
Je porte au fond de moi cette odeur de la mer
Comme le souvenir des pays de rêves
Pour lesquels mon destin' appareillera plus . ..."

                                                        Roger Devigne


***

Merci belle passante d' un jour pour cette balade superbe qui restera pour nous inoubliable  ... :-)